Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 08:34

 

Ancien adhérent du MPF et de DLR, je suis aujourd'hui à la tête de l'IRC, un mouvement sur une ligne républicaine radicale pour le regroupement de forces coalisées défendant la France en tant qu'Etat-Nation souverain. En ce sens, l'IRC s'est efforcée de présenter systématiquement des dossiers extrêmement denses qui nous prémunissent contre une campagne de mystification telle qu'on l'a connue en 2006-2007, et qui soulignent le potentiel humain et territorial encore considérable en France.

 

Aujourd'hui nous cherchons donc tactiquement à faire émerger une coalition de forces pour vaincre, tandis que l'UMP comme le PS misent sur des adversaires (souverainistes et nationalistes) en ordre dispersé. Au vu du contexte, nous avons pourtant l'opportunité de contrer très sèchement l'UMP, le PS étant un adversaire plutôt négligeable au vu de la médiocrité de son programme pourtant bâti après 9 années dans l'opposition...

 

Comme le calendrier de déploiement d'une campagne électorale est très important, nous estimons devoir être prêts dès septembre. Dans cette campagne nationale nous visons certes une remise en cause de tout un système, mais nous ciblons aussi l'UMP et ce double exécutif particulièrement faible. Car un homme d'Etat véritable serait capable de bouleverser la donne en moins de 6 mois, a fortiori dans un contexte de crise extrême, le choix des angles d'attaque pour les réformes ne nécessitant pas d'effort démesuré, n'importe quel système républicain et rationnel produisant des effets bénéfiques rapidement. D'abord une question de logique et d'état d'esprit... De même, nous devons considérer la politique de marche forcée imposée par l'Union européenne et dans les grands médias le temps d'antenne très restreint pour les opposants au système dans la dernière ligne droite de la campagne présidentielle. Il faudra donc en plus disposer de ses propres outils et relais de communication permettant d'assurer un suivi de campagne...

 

De plus, le scrutin majoritaire à deux tours, bâti pour verrouiller le système de démocratie représentative de telle sorte que jamais les Français n'aient une représentation très fidèle de la réalité, nous impose de penser la campagne électorale sur 3 tours! Ainsi, alors que nous sommes dans la pente depuis déjà des décennies, il ne faut surtout pas être présent sur une candidature de témoignage au 1er tour, pour assister ensuite en ahuris à la dissolution définitive de notre pays!

 

A titre d'exemple, j'évoque ici les objectifs et la méthode de campagne de Nicolas Dupont-Aignan, en précisant que je ne le considère pourtant pas comme un adversaire politique. Peut-on sérieusement être à la fois maire, parlementaire, Président d'un mouvement politique d'opposition, candidat à la Présidentielle, rater l'opportunité d'affronter Sarkozy lors des primaires ne serait-ce qu'en terme d'image, ne pas soutenir ensuite un autre candidat proche même en exprimant des réserves (Villiers), être à nouveau candidat à la Présidentielle le tout en ne comptant que sur ses forces? Je sais bien qu'il vise 2 à 6% à la présidentielle, mais c'est moins que Philippe de Villiers en 2007 pour la fourchette basse, quant à la fourchette haute elle ne témoignerait que d'une défaite, la France et nos compatriotes auraient encore à patienter... Ce type de positionnement n'a plus aucun intérêt au vu de la gravité de la situation du pays. Ceci n'est pas de la stratégie!

 

Il apparaît évident que les réseaux, les moyens techniques et financiers de chacune de nos formations politiques s'avèrent limités. Il en va de même probablement concernant leur capacité propre à présenter des candidats irréprochables aux législatives dans toutes les circonscriptions, aux postes de conseillers généraux, pour conquérir la capitale et sa région etc... Là encore, il s'agit de vaincre, pas de faire semblant ou de miser sur une aggravation de la situation dans notre pays!

 

Aussi, l'IRC vient de lancer un appel à l'ensemble des formations politiques attachées à restaurer la pleine souveraineté de notre pays notamment monétaire, donc a priori pour l'instant l'UPR, DLR, le MPF, (le FN dans un deuxième temps) pour que nous discutions tous des modalités d'une coordination renforcée entre nos mouvements politiques dès septembre 2011!  

Dans le cadre d'une coalition de forces, avec une simple structure collégiale constituée des dirigeants de nos partis politiques et de leurs bras droits, nous pourrions obtenir d'emblée un véritable effet de démultiplication sur le terrain auprès de la population, qui ne saurait être imité par l'UMP et les ministres au vu de leur bilan médiocre, ce qui suppose tout de même une répartition claire des rôles, que les dirigeants montrent l'exemple.

 

De fait, l'IRC traite sur un pied d'égalité ses partenaires, car l'enjeu dans une coalition consisterait plutôt à gérer au mieux les compétences, l'influx nerveux de chacun en bonne intelligence. Et puis souvenons-nous que la « majorité plurielle » chère à Jospin avec le PS méprisant ses partenaires l'a conduit à la déroute... C'est pourquoi, même s'il aurait sans doute été préférable d'organiser un pôle républicain souverainiste au préalable, encore que cet échec partiel ne nous incombe en rien, 

 

Un accord entre toutes ces formations politiques provoquerait de facto la déroute de l'UMP dès septembre 2011, donc une recomposition très importante du paysage politique français, une étape incontournable! Cette voie-là nous semble plus exigeante pour nous tous et bien plus sûre quant au résultat final. 

 

Addenda: Dans le camp gaulliste, on nous reproche vivement cette orientation, au nom de l'Histoire, au nom de principes que nous connaissons parfaitement  qui ne nous conduisent cependant pas à apprécier la défaite, surtout quand elle surviendrait après tant d'autres ces dernières décennies, mais nous reviendrons sur ce point précis... Nous mettons par ailleurs clairement en avant le principe d'une négociation d'égal à égal. Nous considérons aussi qu'une stratégie ouverte sur le fond comme sur la forme est une marque de respect pour nos concitoyens.

 

 

Samuel Dezanneau, Président de l'IRC

 

Site de l'IRC http://www.la-France-contre-la-crise.over-blog.com

Courriel de l'IRC samuel.dezanneau@laposte.net

Portable 06-71-55-63-78

 

La cotisation à l'IRC est à un montant unique, 12 euros, pour la période 2011 et 2012.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lebrun 19/12/2011 11:13


Bonjour, merci pour ces informations


j'ai trouvé un article sur ces points : http://www.delitsdopinion.com/?p=7002&preview=true


qu'en pensez-vous ? j'attends avec impatience de vous rencontrer !

sdz 21/12/2011 16:26



Ces informations ne valent en fait qu'à l'instant T... L'IRC étant proche de l'UPR, surtout sur la sortie de l'UE et de l'euro, nous verrons s'il est possible de travailler pour la candidature de
Asselineau...


Sur votre renvoi à cette "analyse", il m'apparaît justement urgent de sortir d'une vision binaire (UMP, PS et leurs satellites) qui n'arrange que les affaires de l'oligarchie qui dirige la
France... Les autres formations politiques n'existent tout simplement pas!


Et bien c'est ce que nous verrons!


S.Dezanneau, Président de l'IRC



Présentation

  • : Le blog de samuel dezanneau
  • : je présente une alternative pour sortir de la crise, mettre fin au creusement des déficits publics, dans le cadre de la Francophonie, pour bâtir un monde multipolaire!
  • Contact

Recherche

Archives

Liens