Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 14:03


On a eu droit à un déluge de commentaires sur les primaires socialistes, sans qu'à aucun moment on ne fasse mention de la seule primaire qui tienne la route, à savoir celle concernant l'expression directe et à la proportionnelle intégrale des citoyens français au premier tour permettant à chacun d'avoir une idée directe et précise de ce qu'est le paysage politique français.

 

Lors de l'élection présidentielle, ceci supposerait évidemment qu'il n'y ait pas d'appel au vote utile, pas de stratégie d'anticipation sur le second tour telle qu'elle existe ou telle qu'elle se révèle parfois déficiente aujourd'hui car elle biaise tous les résultats. Le 21 avril 2002 est plutôt emblématique de cette situation par laquelle nos élites préfèrent à l'évidence un Jospin battu, un Chirac justiciable élu haut la main, puis condamné bien après, à un éclairage trop fort sur l'illégitimité de leurs candidats ou leurs partis « de gouvernement » : la rente est trop belle!

 

Il manque donc à l'évidence un tour à notre élection présidentielle!

 

-Le premier remplirait le rôle précédemment défini.

-Le second ne laisserait aux prises que les candidats ayant dépassé les 5% des suffrages, serait de même nature que le premier tour actuel.

-Le troisième permettrait de trancher entre deux visions du monde.

 

Il s'agirait donc d'un scrutin majoritaire à 3 tours!

 

Nous n'avons pas abordé le fait qu'un processus censitaire est également à l'oeuvre et en développement constant avec la construction institutionnelle européenne, celle-ci étant en opposition frontale avec ce que devrait représenter le Président de la République, garant de l'indépendance nationale... Que les prises de décision au sein de l'UE soient à la majorité qualifiée suppose tout de même qu'on a admis sur le principe que la France et nos gouvernants puissent (mathématiquement) être mis en minorité, ceci sans évaluation sur les conséquences directes que cela suppose déjà quant à notre système de démocratie représentative: une déroute en rase campagne... La rente est trop belle!

 

Nous passerons sous silence le fait qu'on puisse faire mousser des primaires autour d'un programme (PS) validé par des militants, programme passé ensuite par perte et profit ou tellement dénaturé que le résultat même des primaires ne signifie plus grand chose! Nous n'avons pas abordé consécutivement l'indigence planifiée des débats politiques... La rente est trop belle!

 

Quant aux « 500 signatures », leur collecte demeure très délicate pour les partis émergents, tandis que nulle sanction autre qu'électorale n'est bien sûr exigible auprès des partis « de gouvernement », a fortiori alors que leurs résultats sur la durée sont pitoyables: la rente est trop belle!

 

 

Il demeure néanmoins que les Français, auxquels on laisse souvent les miettes, ont une lourde responsabilité face à cette situation, à ne pas infléchir de manière décisive le parcours de leurs « élites », ponctuellement au moment des élections mais aussi et surtout par un contrôle citoyen en temps réel. Ils n'ont pourtant aucune excuse, puisqu'ils ont pour eux l'avantage du nombre, de la multitude et aujourd'hui suffisamment de sources alternatives d'information...

 

 

Le 13 janvier 2012,

Le Conseil National de l'IRC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuel dezanneau
  • : je présente une alternative pour sortir de la crise, mettre fin au creusement des déficits publics, dans le cadre de la Francophonie, pour bâtir un monde multipolaire!
  • Contact

Recherche

Archives

Liens