Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 09:35

La Cour des Comptes, présidée par Philippe Seguin, avait confirmé que la vente des concessions d'autoroutes aux opérateurs privés en 2006 aurait dû rapporter à l'Etat non pas 14,8Md d'euros mais 24Md d'euros, un manque à gagner de près de 10Md d'euros... Le Conseil d'Etat avait pourtant repoussé un recours contre le bradage des autoroutes...

Rappelons qu'avec ces près de 10 Md d'euros, pour l'instant une perte sèche (sans comptabiliser les revenus récurrents apportés alors à l'Etat), on peut financer:
-le second porte-avions, garant de nos capacités de projection autonomes, pour un coût évalué à 3.5Md, dans un secteur dont l'activité peut génèrer des effets contracycliques.Il s'agit là d'un énième engagement du candidat Sarkozy...
-nos 11 frégates multimissions, contre 17 prévues initialement, pour un coût évalué à 0.38-0.5Md l'unité. Rappelons ici que la France doit protéger le deuxième espace maritime au monde.
-des véhicules blindés avec tourelle commandée de l'intérieur, ceux dont nos soldats ne disposaient pas lors de cette embuscade qui a coûté la vie à 10 d'entre eux dans la vallée d'Uzbin en Afghanistan en août 2008... une énième illustration du sous-équipement chronique de nos forces armées, consécutive à cette propension de nos gouvernants à considérer le budget de la Défense comme une variable d'ajustement !

Ainsi, concernant le dossier iranien, faute de réels moyens d'action sur la base même de ses propres arbitrages, la diplomatie agressive de Nicolas Sarkozy n'a de fait guère de crédibilité...

De même, faute en amont d'une pensée stratégique au service du pays et des Français, l'incurie qui règne dans la gestion des finances publiques apparaît de plus en plus à l'évidence comme délibérée... Elle oblige ainsi nombre de personnels payés par l'Etat à travailler de manière quasi-systématique en compensation, sans parler des énormes contre-coups subis par le secteur privé...

Au final la désagrégation du pays et la faillite des «élites» sont aujourd'hui perceptibles par tous...

Plus précisément, pour l'ensemble des personnels de nos forces de sécurité qui risquent leur vie dans le cadre des missions qui sont les leurs sur le territoire national ou lors d'opérations extérieures, forts de leur sens de l'engagement au service du pays, cette situation mène fatalement à une surexposition aux risques...

Il y a donc manquement du pouvoir en place!

En conséquence, nous déplorons le mensonge d'Etat sur les prétendues contraintes budgétaires ayant amené à surseoir au lancement du deuxième porte-avions. Dans la continuité, il nous appartient de nous engager à récupérer ce capital de 10Md d'euros dont les Français ont été spoliés !

Si nous ne retenons pas encore de parjure sur l'engagement du deuxième porte-avions pris par Nicolas Sarkozy lors de la campagne électorale de 2007, en l'état actuel des choses, il fait preuve de manquement grave à l'exercice de ses devoirs, ce qui est un motif de destitution...

S.Dezanneau              le 15 février 2010                (Tous Droits Réservés)


 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuel dezanneau
  • : je présente une alternative pour sortir de la crise, mettre fin au creusement des déficits publics, dans le cadre de la Francophonie, pour bâtir un monde multipolaire!
  • Contact

Recherche

Archives

Liens