Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 14:04

« Avec deux mille ans d'exemples derrière nous, nous n'avons pas d'excuse, quand nous nous battons, si nous nous battons mal. »

Thomas Edward Laurence (1888-1935)

 

 

Avec 1,79% des voix, soit 644086 suffrages, Nicolas Dupont-Aignan échoue tout de même à peser sur le cours de cette élection présidentielle et reste en deça du score de Philippe de Villiers de 2007 (2,24%). Il est derrière le pourcentage de votes nuls, de fait très loin d'un 1 million de voix... 

 

On peut toutefois relever que les partis euro-critiques sont bien présents et renouvellent globalement le score de 2005 contre le TCE (54%), même si leur dispersion les condamne tout autant qu'à cette époque. Seul le FN tire véritablement son épingle du jeu, pour l'instant. Il reste que l'IRC avait largement prévenu que sans discussion préalable entre tous nos mouvements, notamment pour les plus petits partis, le résultat serait largement prévisible... (cf Tactique politique)

 

Concernant le second tour, l'IRC défend le respect strict du vote souverain des Français contre le TCE en 2005, ce qui, conséquence du passage en force sur le traité de Lisbonne orchestré évidemment par l'UMP et le PS, justifie amplement un vote nul! En tant que citoyens, nous sommes dans une situation d'insécurité totale de leur seul fait!

 

Concernant les élections législatives, en ce sens beaucoup plus importantes désormais, pour DLR un parti déjà largement endetté, il y a tout de même un risque réel de naufrage sur un plan financier puisque plus de 3 points manqueraient pour atteindre le seuil de remboursement des frais de campagne (impression): il faut alors viser plus de 5% par candidat!

 

Quant à l'attribution des subventions publiques chaque année sur 5 ans, un parti perçoit environ 45000 euros par parlementaire et 1,66 euro par suffrage obtenu si 50 personnes dépassent 1% des voix dans leur circonscription. Cet objectif de progression globale aux législatives peut donc être atteint, mais il serait de loin préférable que ce soit sur d'autres bases! Au moins 5 à 10% d'abstentionnistes pourraient d'ailleurs faire la différence aux prochaines élections sans parler de ceux qui se sont réfugiés sur le vote « utile », encore faut-il pouvoir aller les chercher... 

 

Par ailleurs le développement de nos mouvements est sans doute tout aussi prioritaire indépendamment des échéances électorales!

 

Le 24 avril 2012,

S.Dezanneau, Président de l'IRC

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre 01/05/2012 22:19


Comme en 2007, l’UMP ne proposera aucun candidat pour contrer le faux souverainiste qu’est Nicolas Dupont-Aignan dans la 8e circonscription de l’Essonne lors
des prochaines législatives de juin.


Le député sortant, aura donc une nouvelle fois grâce à ses copains Umpistes un siège réservé et est de ce fait quasi certain de pouvoir rester à l’Assemblée
nationale.


Celui qui se pose comme un adversaire de l’UMP n’est en fait que la voiture-balai de la droite sarkozyste à l’instar d’un Mélenchon qui tient un rôle identique pour
le PS.


Y’a bon les petits arrangements entre amis !

02/05/2012 09:13



Le purisme et l'exclusivisme ont tout à voir avec la foi, rien avec l'engagement politique au service de la France, de la République et des Français, a fortiori quand en plus on organise un
combat politique pour vaincre!


Nicolas Dupont-Aignan n'a pas donné cette fois-ci de consigne de vote pour le second tour...


Confirmé depuis, il a bien un adversaire UMP, en plus des candidats des partis européistes.


S.Dezanneau



Présentation

  • : Le blog de samuel dezanneau
  • : je présente une alternative pour sortir de la crise, mettre fin au creusement des déficits publics, dans le cadre de la Francophonie, pour bâtir un monde multipolaire!
  • Contact

Recherche

Archives

Liens