Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 14:51

 

A ce jour, aucune des formations contactées par l’IRC (FN, MPF, DLR, RPF, UPR) n'entend véritablement négocier avec les autres, ce qui laisse le champ libre aux formations dîtes de gouvernement UMP et PS, dont chacun peut pourtant mesurer le bilan médiocre!

 

Ainsi, le FN pas plus que les autres en l'état actuel des choses ne peut se prévaloir d'un degré d'ouverture qui lui permette de diriger la France... et peut-être au préalable d'obtenir les 500 signatures.

 

En outre, depuis la déclaration de candidature du président du RPF après qu'il a lancé un appel au rassemblement (!?!), on pourrait se retrouver avec trois candidats gaullistes (et maintenant 4 avec Villepin le 12/12)... De quoi souligner à nouveau l'échec patent de Nicolas Dupont-Aignan qui avait tout de même plus de 4 ans pour s'imposer comme le candidat alternatif de cette mouvance!


 

Nous persistons à désapprouver la démarche qui consiste pour nos partis politiques à être présents sur une candidature de témoignage, car toute forme d'exclusivisme conduit à un gâchis immense! Puisque la question de la légitimité de la classe politique française est pourtant centrale, à quoi bon se fourvoyer en agissant de cette manière? Nous ne soutenons donc pour l'instant aucun candidat!

 

 

Quant à la manière de sortir de l'UE et de l'euro, l'IRC met en avant la Convention de Vienne, plutôt que l'article 50 du Traité de Lisbonne, car il n'y a pour nous aucune raison objective d'adopter un outil bâti par nos adversaires, de respecter des règles (ici imposées et à caractère inextricable) quand les oligarques qui dirigent la France ont suffisamment prouvé ces dernières décennies le peu de respect qu'ils ont pour notre constitution, nos institutions, le vote souverain du peuple français. En conséquence à nos yeux le Traité de Lisbonne est à l'évidence forclos (cf sur le Traité de Maastricht). La Convention de Vienne permet clairement une procédure de sortie plus souple et expéditive! De même pour l'IRC, il ne s'agit pas de se perdre dans des démarches «vertueuses» face à des individus qui par leur politique de connivence avec le monde de la finance mériteraient amplement d'être trainés devant un Tribunal d'exception. Rappelons à ce sujet que les Islandais ont fait juger et condamner leur 1er Ministre! En règle générale, on ne peut pas user des mêmes règles que nos adversaires puisque des moyens financiers conséquents nous font défaut!

 

Par ailleurs, certains s'étonneront du fait que nous mentionnons les dérives de ces dernières décennies comme relevant d'une stratégie néo-impérialiste, d'une guerre sourde mais implacable menée par une caste d'oligarques et de leurs larbins contre le plus grand nombre de nos concitoyensQu'ils se penchent alors sur la manière qu'emploient les gouvernants pour engager les réformes, sur leur façon de communiquer (la plupart du temps il s'agit de techniques de communication de guerre qu'on réserve aux Français), sur les bénéficiaires du système comme sur les résultats effectivement obtenus! Qu'ils se penchent sur le verrouillage de l'information, la vacuité des débats ou le refus de nos « élites » à mener tout projet ambitieux permettant aux Français de s'en sortir... Or, l'élitisme au sens républicain du terme devrait conduire à tirer la société vers le haut!

 

 

Dans ces conditions, que peut faire l'IRC?

1-continuer à promouvoir le débat d'idées, en n'hésitant pas à sortir des sentiers battus sur le fond comme sur les moyens de communication. Dès la crise de 2008, nous avions compris que la question de la dette publique serait centrale, car tout le système de domination, de spoliation des “élites” s'appuie dessus. Simplement, là où la plupart des analystes s'enferrent à se confronter à ce système dans une optique purement “occidentale”, nous soulignons qu'il n'est pas de nature très différente ailleurs, notamment en Afrique. Ainsi puisqu'il s'agit somme toute de résorber des déséquilibres majeurs à l'échelle de la planète, notre approche géostratégique est donc bien plus originale et profonde... En l'occurrence la francophonie devrait être une arme pour la France et ses partenaires (cf Partie 1)!

2-conserver une dynamique transpartisane. Au-delà d'échecs récents, elle fera sa force le jour où les Français comme les Islandais sortiront des clous délimités par cette oligarchie qui pille et ruine la France.

3-renforcer la cohérence d'ensemble sur un plan programmatique mais aussi tactique. Ainsi, dans tout combat politique il existe une dimension psychologique à ne pas négliger. Puisque nos diverses formations politiques réclament le retour au Franc, en parité avec l’euro actuel (cf Partie 1-2), toutes les données chiffrées doivent au moins être mentionnées en Francs!

 

 

Nous espérons évidemment que les partis de notre mouvance reviennent sur leur position aujourd'hui exclusiviste... mais pour monter en puissance sans attendre, nous comptons sur votre soutien actif et/ou financier. A ce propos, il nous apparaît toujours très surprenant que les Français ne mesurent pas plus ce que sont les rapports de force réels dans le pays, au moins du 9 contre 1 en leur faveur, car tout se joue à ce niveau! Ils sont tout de même 19 millions à payer leur impôt sur le revenu en pure perte pour la plupart d'entre eux (cf Partie1)!

 

 

Le 28 novembre 2011,

 

Le Conseil National de l'IRC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

yan2a 10/12/2011 08:37


F.Asselineau a trop galéré pour pouvoir s'unir avec ces partis pseudo souverainiste ,on le comprend
...

sdz 10/12/2011 11:29



Galéré? C'est notre lot commun, donc ceci n'est pas un argument... Libre à vous de considérer les autres formations comme pseudo-souverainistes, mais l'IRC est très claire sur ses orientations et
dans la foulée ne néglige à aucun moment la question centrale qui consiste tout de même à prendre le pouvoir! De fait, si nous restons isolés, nous n'avons aucune chance de vaincre, pas plus
F.Asselineau que nous autres!


Sur sa déclaration de candidature, puisqu'il mérite évidemment d'être entendu, je porterai très prochainement un certain nombre d'appréciations...


S.Dezanneau, Président de l'IRC



Présentation

  • : Le blog de samuel dezanneau
  • : je présente une alternative pour sortir de la crise, mettre fin au creusement des déficits publics, dans le cadre de la Francophonie, pour bâtir un monde multipolaire!
  • Contact

Recherche

Archives

Liens