Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 09:31

 

 

Partie 3- Politique diplomatique et transpartisane de l'IRC

L'IRC présente ainsi des dossiers extrêmement denses qui nous prémunissent contre une campagne de mystification telle qu'on l'a connue en 2006-2007, et soulignent le potentiel humain encore considérable en France malgré les pratiques de sabordage en règle de nos «élites».

 

Vous l'aurez compris, il s'agit bien là d'une stratégie de contournement de l'Union européenne et de l'Euro, la souveraineté d'un pays faisant naturellement écho à celle de l'autre partenaire, a fortiori dans le cadre de la Francophonie qui n'intéresse guère que nous. Cette fois-ci, dans le paysage politique français, la brêche pour un retour à notre pleine souveraineté est donc en train d'être ouverte, l'impasse d'un système européiste monolithique étant démontrée non seulement sur un plan intellectuel mais aussi déjà par les actes, car les autorités politiques de la RDC, de Madagascar et les ambassades africaines des pays appartenant aux zones CFA ont bien sûr été avisées par l'IRC de notre détermination à faire bénéficier leur pays d'un tel dispositif.

 

 

Par l'ampleur de ce qu'elle révèle sur la nature du système actuel et pour ce qu'elle promet, à savoir une alternative à la portée incommensurable sur un plan géostratégique car extensible aux zones du Franc CFA (pour un montant total de 1600Md), cette approche pourrait signer l'arrêt de mort des partis dits «de gouvernement».

 

Songez simplement que ce gouvernement UMP a creusé la dette publique de plus de 370Md depuis 2007, sans avancer de proposition crédible pour la résorber (à l'instar du PS), au contraire de l'IRC qui dispose là d'un différentiel nettement à son avantage... Car chez nos adversaires, les candidats à la Présidentielle en France proposent au mieux aujourd'hui un retour à un budget de l'Etat «à l'équilibre» à l'horizon 2013-2014, en fait en déficit inférieur à 3% du PIB, sans résorption de la dette publique!

 

De fait, nous avions anticipé les pressions financières qui s'exercent aujourd'hui sur la France trois ans à l'avance... Nous vous renvoyons aussi à nos premiers textes programmatiques (Parties 1-2-3).

 

Nous prévenons aussi la plupart des formations politiques. Toutefois par cohérence, puisque nous considérons que les Français sont confrontés au plus vaste mouvement de trahison des «élites» dans l'Histoire de notre pays, sont considérées par l'IRC comme des partenaires fiables les seules formations politiques opposées au Traité de Lisbonne et à l'Union européenne, qui veulent recouvrer pour la France sa souveraineté pleine et entière y compris sur un plan monétaire!

 

De fait concernant les prochaines échéances électorales, le scrutin majoritaire à deux tours, bâti pour verrouiller le système de démocratie représentative de telle sorte que jamais les Français n'aient une représentation très fidèle de la réalité, nous impose de penser la campagne électorale sur 3 tours! Ainsi, alors que nous sommes dans la pente depuis déjà des décennies, il ne faut surtout pas être présent sur une candidature de témoignage au 1er tour, pour assister ensuite en ahuris à la dissolution définitive de notre pays.

 

Il apparaît évident que les réseaux, les moyens techniques et financiers de chacune de nos formations politiques s'avèrent limités. Il en va de même probablement concernant leur capacité propre à présenter des candidats irréprochables aux législatives dans toutes les circonscriptions, aux postes de conseillers généraux, pour conquérir la capitale et sa région etc... Là encore, il s'agit de vaincre, pas de faire semblant ou de miser sur une aggravation de la situation dans notre pays!

 

L'objectif primordial consiste bien à mettre nos adversaires hors d'état de nuire, à bâtir une stratégie de conquête du pouvoir! Ainsi, pour défendre cet axe stratégique majeur de monétisation de notre dette publique sur projets, nous allons donc devoir bâtir rapidement une cellule diplomatique en ne comptant d'abord que sur nous-mêmes...

 

Nous pouvons en effet rétablir l'image de la France dans le monde, acquérir une légitimité même si nous ne disposons pas de l'appareil d'Etat, grâce à une production intellectuelle originale, grâce aux choix d'autres partenaires pour la France comme pour nos formations d'opposition. Il nous reste toutefois, contre une politique de mise en coupe règlée du pays par une oligarchie s'appuyant sur une culture du mensonge institutionnalisée, un contrôle des grands médias, à être enfin soudés pour beaucoup plus d'efficacité en France comme sur la scène internationale.

 

 

 

Représentant l'aboutissement d'un travail analytique sur plusieurs années, concernant des centaines de millions de personnes, ce projet exceptionnel dans son esprit est bien unique dans le paysage politique français. L'intérêt premier de ce premier axe stratégique réside aussi dans sa grande portée psychologique.

 

Le projet de sortie de l'économie pétrolière, bâti par l'IRC repose sur le même type de considérations, favorisant au maximum toute forme de développement auto-centré car ce qui n'est pas produit en France induit des pertes sèches considérables sur la durée, au profit d'intermédiaires (banques, négociants, acteurs de la finance). Le projet guyanais et celui concernant la filière-bois par lesquels nous envisageons la création de plus de 1200000 emplois productifs va dans le même sens.

 

Il nous apparaît évident qu'un homme d'Etat véritable serait capable de bouleverser la donne en moins de 6 mois, le choix des angles d'attaque pour les réformes ne nécessitant pas d'effort démesuré, n'importe quel système républicain et rationnel produisant des effets bénéfiques rapidement. D'abord une question d'état d'esprit...

 

Comme formulé auparavant en 2011 et 2012, les enjeux pour notre pays seront dès lors considérables. Aussi, j'espère que vous renforcerez par votre engagement à nos côtés cette dynamique que nous venons d'initier, car vous en déterminerez l'ampleur!

 

 

le 3 septembre 2011,

 

Samuel Dezanneau, Président de l'IRC

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuel dezanneau
  • : je présente une alternative pour sortir de la crise, mettre fin au creusement des déficits publics, dans le cadre de la Francophonie, pour bâtir un monde multipolaire!
  • Contact

Recherche

Archives

Liens