Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 15:12

Les terres agricoles, un patrimoine à valoriser d'emblée !

 

Cette seconde « page » complète mon propos développé notamment sur la dette et sur la valorisation des espaces maritimes ou des forêts primaires. Voici une approche qui pourrait être mise en avant dans le cadre de la Francophonie, même si elle a un caractère universel...

 

-Considérons que dans le cas de la France, un pays auto-suffisant, pour chaque million d'hectares de Sau (Surface agricole utile) correspond une création de richesse de plus de 3Md d'euros (agriculture et industrie agro-alimentaire), pour une Sau supérieure à un ratio de 0,5ha par habitant (variable!)

-Une fois déduit  ce ratio de « 3 /1 » dans le cas spécifique de la France, pondérons le de manière à envisager le cas d'une agriculture moins développée pour  un ratio minimum de « 1/1 » (évoluant ensuite avec la dynamique de croissance propre à chaque Etat), car sur la durée, ce secteur d'activité indispensable et déterminant apporte des revenus récurrents aux populations et aux Etats.


Il apparaît qu'aujourd'hui ce patrimoine n'est pas valorisé d'emblée à la hauteur des enjeux ! C'est toute la question de cette dissociation entre l'aspect patrimonial mal évalué (actifs/passifs) des Finances publiques et le budget de l'Etat (ressources/dépenses) qui reste alors posée!


Dans le contexte d'une expansion démographique mondiale, la Sau peut n'être plus seulement un simple indicateur, mais une base rationnelle permettant la création par les Etats souverains d' « Obligations Incessibles de Projet Agricole », un actif à prendre en compte dans le budget global de l'Etat après intégration de cette dimension patrimoniale des Finances publiques, et ce même si le potentiel agricole ne débouche pas encore sur une production effective comptabilisée dans le PIB...

 

Dans le cas de la RDC, ce pays apparaitrait comme disposant aujourd'hui d' « OIPA » à hauteur de 102 Md d'euros,* pour une Sau évaluée à 80 millions d'hectares même si ce nombre pourrait être revu à la hausse (110?), et pour 62 millions d'habitants…

(*même si le Franc congolais est en change flottant par rapport au dollar US...)

 

Pour un calcul rapide à affiner sur le terrain avec des chiffres statistiques précis, avec à l'esprit qu' aucune terre agricole ne vaut « rien » d'où le ratio de base égal à 1Md d'euros au minimum par million d'hectare.

OIPA=Sau/Hab*(1/1) ou OIPA=Sau/Hab*(1/1)*655(FCFA) etc...


Autre élément capital,  le système monétaire international actuel est inadéquat, alors que ces actifs tangibles pourraient tout comme l'or intégrer un étalon monétaire !


Il appartient aux Etats quels qu'ils soient de mettre en avant leurs propres indicateurs, hors PIB, pour l'évaluation de leurs potentialités réelles en matière de production agricole, notamment dans un domaine aussi explosif portant sur la question des ressources alimentaires. L'intérêt de cette approche ici mise en avant réside dans sa simplicité d'usage liée à une simple compilation de données, et au changement de perception qui en découle...

Cette démarche amènerait au final à redéfinir le niveau d'endettement de chaque Etat donc sa capacité d'emprunt (et marge de manoeuvre!), et au final son poids sur la scène internationale... Globalement, avec cette échelle de représentation, l'Afrique apparait ainsi à court terme plus propice aux investissements que l'Asie, avec à l'évidence un rôle normatif très important à jouer pour l'ensemble du monde francophone... En ce sens, le cadre de négociation du G20 est clairement inadapté: on ne peut occulter ce point, au détriment des peuples, en laissant libre cours au jeu d'une poignée d'acteurs!

 


S.Dezanneau  (Février 2009)                                          (Tous Droits Réservés)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de samuel dezanneau
  • : je présente une alternative pour sortir de la crise, mettre fin au creusement des déficits publics, dans le cadre de la Francophonie, pour bâtir un monde multipolaire!
  • Contact

Recherche

Archives

Liens